Lettres choisies de Mmes. de Sévigné, de Grignan, de Simiane, et de Maintenon: précédées des reflexions de M. l'Abbé de Vauxcelles, et accompagnées des notes historiques de M. Grouvelle, Volume 3

Front Cover
Masson et Fils, Vossange Frères, 1825
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 146 - Nicole, était si étendu ; qui était le centre de tant de choses ! Que d'affaires, que de desseins, que de projets, que de secrets, que d'intérêts à démêler, que de guerres commencées, que d'intrigues, que de beaux coups d'échecs à faire et à conduire ! Ah ! mon Dieu, donnez-moi un peu de temps, je voudrais bien donner un échec au duc de Savoie, un mat au prince d'Orange. Non, non, vous n'aurez pas un seul, un seul moment.
Page 255 - ... puis-je vous faire voir l'ennui qui dévore les grands, et la peine qu'ils ont à remplir leurs journées! Ne voyez-vous pas que je meurs de tristesse dans une fortune qu'on aurait eu peine à imaginer, et qu'il n'ya que le secours de Dieu qui m'empêche d'y succomber?
Page 255 - Que ne puis-je vous donner mon expérience ! que ne puis-je vous faire voir l'ennui qui dévore les grands et la peine qu'ils ont à remplir leurs journées ! Ne voyez-vous pas que je meurs de tristesse dans une fortune qu'on aurait peine à imaginer, et qu'il n'ya que le secours de Dieu qui m'empêche d'y succomber...
Page 16 - Il ne songe qu'à son affaire , et gagne où les autres perdent ; il ne néglige rien , il profite de tout , il n'est point distrait : en un mot , sa bonne conduite défie la fortune ; aussi les deux cent mille francs en. dix jours , les cent mille écus en un mois, tout cela se met sur le livre de sa recette.
Page 249 - Madame, il vous doit une bonne partie de tout ce qu'il est. Quoiqu'il ait eu une naissance assez heureuse, et qu'il y ait peu d'auteurs que le Ciel ait regardés aussi favorablement que lui , il avoue que votre conversation a beaucoup aidé à perfectionner en sa personne ce que la nature avait commencé.
Page 96 - Mme de La Fayette retrouvera-t-elle un tel ami, une telle société, une pareille douceur, un agrément, une confiance, une considération pour elle et pour son fils ? Elle est infirme ; elle est toujours dans sa chambre, elle ne court point les rues. M. de La Rochefoucauld était sédentaire aussi. Cet état les rendait nécessaires l'un à l'autre. Rien ne pouvait être comparé à la confiance et aux charmes de leur amitié.
Page 249 - ... merveilleux qui sont arrivés de nos jours, vous ne soyez guère touchée de tout ce qu'il pourra vous apprendre des siècles passés. Il craint cela avec d'autant plus de raison qu'il a éprouvé la même chose en lisant les livres. Il trouve quelquefois étrange que les hommes se soient fait une nécessité d'apprendre par cœur des auteurs qui nous disent des choses si fort au-dessous de ce que nous voyons.
Page 15 - Voici un changement de scène qui vous paraîtra aussi agréable qu'à tout le monde. Je fus samedi à Versailles avec les Villars : voici comme cela va. Vous connaissez la toilette de la reine , la messe , le dîner ; mais il n'est plus besoin de se faire étouffer , pendant que Leurs Majestés sont à table...
Page 256 - ... autre chose, parce qu'en tout cela rien ne satisfait entièrement. On n'est en repos que lorsqu'on s'est donné à Dieu, mais avec cette volonté déterminée dont je vous parle quelquefois; alors on sent qu'il n'ya plus rien à chercher, qu'on est arrivé à ce qui, seul est bon sur la terre...
Page 38 - Augustin , sur la prédestination et la persévérance des bons": nos amis ont triomphé dans cet ouvrage; vraiment c'est la plus belle et la plus hardie pièce qu'on puisse voir. 'Vous trouverez aussi , dans un autre genre , les rondeaux de Benserade : ils sont fort mêlés ; avec un crible , il en demeurerait peu : c'est une étrange chose que l'impression*.

Bibliographic information