Primeiros traços d'uma resenha da litteratura portugueza, Volume 1

Front Cover
Imprensa nacional, 1853 - Portuguese language - 323 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Popular passages

Page 287 - Entre toutes les différentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos pensées, il n'y en a qu'une qui soit la bonne. On ne la rencontre pas toujours en parlant ou en écrivant ; il est vrai néanmoins qu'elle existe, que tout ce qui ne l'est point est faible, et ne satisfait point un homme d'esprit qui veut se faire entendre.
Page 273 - L'autorité morale de l'esprit humain n'était plus à Rome. Le bruit, la lumière, la direction, partaient de Paris; l'Europe intellectuelle était française. Il y avait de plus, et il y aura toujours dans le génie français quelque chose de plus puissant que sa puissance, de plus lumineux que son éclat : c'est sa chaleur, c'est sa communicabilité pénétrante, c'est l'attrait qu'il ressent et qu'il inspire en Europe. Le génie de l'Espagne de Charles-Quint est fier et aventureux; le génie...
Page 287 - Potest enim aliquid facere et non agere, ut poeta facit fabulam et non agit, contra actor agit et (non)1 facit, et sic a poeta fabula fit, non agitur, ab actore agitur, non fit.
Page 195 - ... que á prima vista se colhe. Este ar de familia enganou os estrangeiros, que sem mais profundar, decidiram logo, que o Portuguez não era lingua propria.
Page 9 - Une nature toute nouvelle apparaît ; le rideau qui , depuis des milliers de siècles , cachait une partie du monde , se lève : on découvre la patrie du soleil, le lieu d'où il sort chaque matin pour dispenser la lumière; on voit à nu ce sage et brillant Orient, dont l'histoire se mêlait pour nous aux voyages de Pythagore , aux conquêtes d'Alexandre. aux souvenirs des croisades, et dont les parfums nous arrivaient i travers les champs de l'Arabie et les mers de la Grèce.
Page 273 - Charles-Quint est fier et aventureux ; le génie de l'Allemagne est profond et austère; le génie de l'Angleterre est habile et superbe : celui de la France est aimant, et c'est là sa force. Séductible luimême, il séduit facilement les peuples. Les autres grandes individualités du monde des nations n'ont que leur génie. La France, pour second génie, a son cœur; elle le prodigue dans ses pensées, dans ses écrits comme dans ses actes nationaux. Quand la Providence veut qu'une idée embrase...
Page 225 - Numquamne legisti, Gaditanum quendam Titi Livi nomine gloriaque commotum ad visendum eum ab ultimo terrarum orbe venisse, statimque ut viderat abisse ? 'A<j>iXoKaXov inlitteratum iners ac paene etiam turpe est, non putare tanti cognitionem qua nulla est iucundior, nulla pulchrior, nulla denique humanior. Dices: 9 " Habeo hie quos legam non minus disertos.
Page 232 - ... with them may very probably be poetical, not historical : the Lydian Hercules may have been a different person from the ancestor of the Spartan kings, and may have lived 180 years before him. Cicero says, " At primum quot hominum linguae, tot nomina deorum. Non enim, ut tu Velleius quocumque veneris, sic idem in Italia Vulcanus, idem in Africa, idem in Hispania.
Page 177 - História que a portuguesa, pois ela, entre as mais, é a que em menos palavras descobre mores conceitos ea que com menos rodeios e mais graves termos dá no ponto da verdade. E se, como ela de si é grave e natural para narração verdadeira, a engrandeceram seus naturais com impressões e livros compostos nela, fora hoje tanto...
Page 282 - Comque as decadas de Barros, que foi talvez o primeiro que introduziu com feliz execução o stylo classico na historia moderna, são chronicas de conventos? Fernão Mendes Pinto, o primeiro europeu que escreveu uma viagem regular da China e dos extremos d...

Bibliographic information