Page images
PDF
EPUB

au sauveur des Israélites ce cantique justement regardé comme une des compositions les plus éloquentes de l'antiquité. Le tour en est grand, les pensées nobles, le style sublime, les

expressions fortes, les figures hardies; tout y est plein d'idées et d'images qui frappent l'esprit, et saisissent l'imagination. Ce cantique fut fait en vers hébreux, l'an du monde 2666.

CANTIQUE DE MOISE. « Je chanterai des hymnes en l'honneur du Seigneur, parce qu'il a fait éclater sa grandeur. Il a précipité dans la mer le cheval et le cavalier.

Le Seigneur est ma force, et le sujet de mes louanges , parce qu'il est devenu mon salut. C'est lui qui est mon Dieu, et je publierai sa gloire.

« Il est le Dieu de mon père, et je relèverai sa grandeur.

« Jéhova a paru comme un guerrier; son nom est Jéhova (Seigneur).

« Il a renversé dans la mer les chariots de Pharaon et son armée ; les plus distingués entre les officiers ont été submergés.

Ils ont été ensevelis dans les abîmes : ils sont descendus au fond des eaux comme une pierre.

Votre droite, Seigneur, a fait éclater sa

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

force : votre droite, Seigneur, a brisé l'ennemi.

Par la grandeur de votre puissance et de votre gloire, vous avez terrassé ceux qui s'élevaient contre vous; vous avez envoyé votre colère; elle les a dévorés comme une paille.

Au souffle de votre fureur, les eaux se sont entassées : les ondes liquides se sont tenues élevées comme un monceau. Les flots de l'abîme se sont condensés et durcis au milieu de la mer.

L'ennemi disait; Je les poursuivrai; je les atteindrai; je partagerai leurs dépouilles; j'assouvirai ma vengeance; je tirerai mon épée; ma main me les assujétira de nouveau.

« Vous avez soufflé, et la mer les a abîmés. Ils sont tombés au fond des eaux violentes , comme une masse de plomb.

« Qui d'entre les dieux est semblable à vous? Qui vous est semblable? vous qui faites paraître avec éclat votre sainteté, qui méritez d'être loué avec une ferveur religieuse, et dont les euvres sont autant de merveilles.

« Vous avez étendu votre main, et la terre les a dévorés. Vous vous êtes rendu, par yotre miséricorde, le guide de ce peuple que vous avez racheté ; et vous le conduirez, par votre puissance, jusqu'au lieu de votre demeure sainte.

« Les peuples l'apprendront, et en seront

(C

[ocr errors]

sur la

consternés ; les babitans de la Palestine en seront pénétrés de douleur.

« Les princes de l'Idumée seront dans le trouble : les chefs de Moab trembleront de frayeur : tous les habitans de Chanaan tomberont dans le découragement.

L'épouvante et l'effroi tomberont sur eux, La grandeur et la force de votre bras les rendra immobiles comme une pierre, jusqu'à ce que votre peuple soit passé, Seigneur; soit passé le peuple que vous avez acquis. « Vous les introduirez, et vous les établirez

montagne, dans le lieu que vous construirez, Seigneur; pour vous servir de demeure; dans ce sanctuaire, Seigneur, que voš mains affermiront. .-« Le Seigneur régnera dans l'éternité , et audelà de tous les siècles.

« Car Pharaon est entré dans la mer avec ses chariots et sa cavalerie, et le Seigneur a fait retourner sur eux les eaux de la mer; mais les enfans d'Israël ont passé: la mer à pied sec. »

Moïse, ayant conduit les Israélites dans le désert, se retire sur le mont Sinaï; là , Dieu se manifeste à lui, et dicte ses commandemens; code sublime et siinple, dans lequel sont renfermés, en peu de mots, le culte que l'homme doit à son créateur, et les préceptes de la mo

rale. Descendu de la montagne terrible, Moïse proclame les ordres de l'Éternel; et, toujours plus pénétré d'admiration pour les oeuvres du Très-Haut, il commence l'histoire du monde. Cette histoire, depuis Adam, s'était transmise par les premiers patriarches, dont la vie fut d'une si longue durée, jusqu'à Noé; et, depuis Noé, cette histoire s'est encore transmise d'aîné en aînéjusqu'à Moïse, qui devint à-la-fois le libérateur des Israélites, leur législateur et leur historien. Quelle sublimité dans le récit de la création de l'univers! mais quelle simplicité! c'était Dieu même qui inspirait Moise, et la simplicité devait être le caractere distinctif de son expreso sion. Ainsi parle dans la Genèse l'historien sacré:

« Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. La terre était toute nue; les ténèbres couvraient la face de l'abîme d'eau, et l'esprit de Dieu était porté sur les eaux. Or, Dieu dit: Que la lumière se fasse, et la lumière fut faite.

Dieu dit que la lumière était bonne, et il sépara la lumière d'avec les ténèbres.

« Il donna le nom de jour à la lumière, et aux ténèbres le nom de nuit:du soir et du matin il fit le premier jour.

« Dieu dit aussi : Que le firmament soit fait au milieu des eaux; et il sépara les eaux d'avec

les eaux.

• Et Dieu fit le firmament, et il sépara les eaux qui étaient sous le firmament, de celles qui étaient au-dessus du firmament.

« Et Dieu donna au firmament le nom de Ciel : et du soir et du matin il fit le second jour, etc. »

La belle simplicité de cette exposition règne dans tous les détails; les récits touchans sont traités avec la même pureté que les récits sublimes. La vie de Joseph, qui est un modèle en ce genre, doit tout à la naiveté et aux situations qu'elle présente.

La narration du Nouveau-Testament alemême caractère : on sent, en le lisant, la sécurité de la plume qui trace avec fidélité des évènemens certains.

DAVID.

David, de simple berger, parvint au trône d'Israël : il dut la faveur du roi Saül au talent avec lequel il pinçait de la harpe : ses accords charmaient le roi, et calmaient les fureurs de son esprit agité. David, ayant succédé à Saül, gouverna avec sagesse et piété; rempli de l'esprit de Dieu, il glorifia le Seigneur dans des Vers lyriques connus sous le nom de Psaumes. Le poète sacré embrasse, dans ses vues sublimes, non-seulement les merveilles de la nature,

« PreviousContinue »