Page images
PDF
EPUB

A

CRITIQUES
SUR LA POESIE

E T

SUR LA PEINTURE.

Par M. l'Abbé DU BOS, l'un des Quarante, &
Secrétaire perpétuel de l'Académie Françoise,

SIXIÉME ÉDITION.

PREMIERE PARTIE:

Ut Pictura Poësis. Hor, de Art. Poeta

A PARIS,
Chez PISSOT, Quai de Conti, à la Sagesse,

M. DCC. L V.
AVEC APPROBATION ET PRIVILEGE DU ROI

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

AVERTISSEMENT. Je

E tâche dans la premiere Partie de cet ouvrage, d'expliquer en quoi confiste principalement la beauté d'un tableau & la beauté d'un Poëme , quel mérite l'un & l'autre ils peuvent tirer de l'observation des régles, & quel fecours enfin les productions de la Poëfie & celles de la Peinture peuvent 'emprunter des autres Arts, pour fe montrer avec plus d'avantage.

Dans la seconde Partie, je traite des qualités, soit naturelles, soit acquises, qui font les grands Peintres comme les grands Poëtes , & j'y cherche la cause qui a pu rendre quelques fiécles fi féconds, & les autres siécles fi ftériles en Artisans célébres. J'examine enfuite comment la réputation des Artifans ilustres s'établit; à quels signes on peut prévoir si la célébrité où ils sont de leur tems , est un renom durable, ou bien une vogue passagere ; & quels font enfin les présages sur la foi desa queľs il est permis d'augurer que la renommée d'un Peintre ou d'un Poëte

vanté

par ses Contemporains , ira toujours en augmentant, de maniere qu'il sera plus prisé encore dans les fiécles à venir, qu'il ne l'a été dans le fien.

La troisiéme partie de cet Ouvrage est uniquement employée à l'exposition de quelques découvertes que je pense avoir faites, concernant les représentation théâtrales des Anciens. Dans les Editions précédentes de mon Livre, cette exposition se trouve dans la premiere Partie. Je l'avois placée à l'endroit de l'Ouvrage , où le sujet paroissoit l'amener. Mais on m'a fait observer que ma digression insérée où elle l'étoit, faisoit perdre de vûë trop longtems la matiere principale. Ainsi j'ai suivi le conseil qu'on m'a donné d'en faire un Volume séparé, & je l'ai suivi d'autant plus volontiers, que les augmentations que j'avois à faire à la differtation dont il s'agit auroit rendu ma faute encore plus grande.

« PreviousContinue »