Page images
PDF
EPUB

mes

>

I 2

TABLE DES MATIERES.

PREMIERE PARTIE. Section 1. De la nécessité d'être occupé pour fuir l'enui ; & de l'attrait que les mouvemeus des passions ont pour les hom

page 5 Sect. 2. De l'attrait des Spectacles propres à exciter en nous une grande émotion.

Des Gladiateurs. Se&. 3. Que le merite principal des Poemes

& des Tableaux consiste à imiter les objets qui auroient excité en nous des passions réelles. Les passions que ces imitations font naître en nous , ne sont que superficielles.

25 Sect. 4. Du pouvoir que les imitacions ont

& de la facilité avec laquelle le cæur humain est ému.

35 Sect. 5. Platon ne bannit les Portes de la

République , qu'à cause de l'impression trop grande que leurs imitations peuvent

sur nous,

44 Sect. 6. De la nature des sujets que les Peintres &les Poetes traitent. Qu'ils n

faire.

1

63

sçauroient les choisir trop intéressans per eux-mêmes,

SI Sect. 7. Que la Tragédie nous affecte plus

que la Comédie, à cause de la nature des

sujets que la Tragédie traite. $7 Se&. 8. Des différens genres de la Poesie,

& de leur caractere.
Sect.

9.

Comment on rend les sujets dogmatiques intéresans.

65 Sect. 10. Objection tirée des tableaux , &

faite pour montrer que l'art de l'imitation intérese plus que le sujet même de l'imization.

69 Sect. 11. Que les beautés de l'exécution ne

rendent pas seules un Poeme un bon 02vrage, comme elles rendent un Tableau un ouvrage précieux.

73 Sect. 12. Qu'un ouvrage nous intéresse en

deux manieres : comme étant un homme en général , & comme étant un certain

homme en particulier. Sect. 13. Qu'il est des sisjets propres spé

cialement pour la Poesie, & d'autres Spécialement propres pour la Peinture.

Moyen de les reconnoître. Exemples des sujets propres à réussir en peinture.

97 Des sujets connus, De ceyx qui le font moins,

110

75

84

[ocr errors]

120

Se&t. 14. Qu'il est même des sujets spécialement propres à certains

genres de Porfie & de Peintures. Des sujets propres la Tragédie.

113 Sect. 15. Des personnages de scélerats

qu'on peut introduire dans les Tragé

dies. Sect. 16. De quelques Tragédies dont le sujet est mal choisi.

125 Sect. 17. S'ileft à propos de mettre de l'amour dans les Tragédies.

130 Sect. 18. Que nos voisins disent que nos

Poetes mettent trop d'amour dans leurs Tragédies.

138 Seet. 19. De la galanterie qui est dans nos Poemes.

149 Sect. 20. De quelques maximes qu'il faut

observer, en traitant des sujets tragiques.

154 Sedt. 21. Duchoix des sujets de Comédies.

il en faut mettre la scène. Des Comédies Romaines.

164 Différentes especes de Comédies chez les anciens Romains.

168 Sect. 22. Quelques remarques sur la Poe

fie Pastorale & sur les Bergeres des Eglogues.

179 Sect. 23. Quelques remarques sur le Poeme. Epique. Obfervation touchant le lieu & ls

191

tems il faut prendre son action. 187 Sect. 24. Des actions allégoriques & des

personnages allégoriques par rapport à

la Peinture, Sect. 25. Des personnages & des actions al

légoriques par rapport à la Poesie. 223 Sect 26. Que les sujets ne sont point épuis Sés pour les Peintres. Exemples tirés des

Tableaux du Crucifiment, 232 Seet. 27. Que les sujets ne sont point épuiSés pour les Poetes. Qu'on peut trouver de nouveaux caracteres dans la Comédie.

238 Sect. 28. De la vraisemblance en Poefie.

248 Sect. 29. Si les Poetes tragiques sont obli

gés de se conformer à ce que la Géographie , l'Histoire & la Chronologie nous apprennent positivement. Remarques à ce sujet sur quelques Tragédies de Corneille & de Racine.

256 Se&. 30. De la vraisemblance en Peintu

re, & des égards que les Peintres doivent aux traditions reçues.

268 Sect.

31.

De la dijpofition du Plan. Qu'il faut diviser l'ordonnance des tableaux en composition Poetique & en composz. tion Pittoresque.

280 Se&t. 32. De l'importance des fautes que

Les Peintres & les Poetes peuvent faire contre les regles.

288 Seet. 33. De la Poesie du style dans la

quelle les mots sont regardés en tant que les signes de nos idées. Que c'est la Poesie du style qui fait la destinée des Pomes.

291 Sect. 34: Du motif qui

fait lire les poesies, Que l'on n'y cherche pas l'instruction comme dans les autres livres.

304 Sect, 35. De la mécanique de la Poesie qui

ne regarde les mots que comme de simples sons. Avantage des Poetes qui ont composé en Latin, sur ceux qui composent en François.

313 Vers de l'Abbé de Chaulieu.

355 Se&t. 36. De la Rime. Se&. 37. Que les mots de notre langue na.

turelle font plus d'impression sur nous

que les mots d'une langue étrangere. 365 Se&t. 38. Que les Peintres du teins de phaël n'avoient point d'avantage sur ceux d'aujourd'hui, Les Peintres de l'antiquité.

370 De quelques Statuts & Groupes antiques.

399 Sect. 39. En quel sens on peut dire quela

nature se soit enrichie depuis Raphael.

358

« PreviousContinue »