Traité de la formation des mots composés dans la langue française comparée aux autres langues romanes et au latin

Front Cover
A. Franck, 1874 - French language - 331 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page vii - ZEILLER le titre d'élève diplômé de la section d'histoire et de philologie de l'Ecole pratique des Hautes Etudes.
Page 99 - Mais vouloir au public immoler ce qu'on aime, S'attacher au combat contre un autre soi-même, Attaquer un parti qui prend pour défenseur Le frère d'une femme et l'amant d'une sœur, Et rompant tous ces nœuds, s'armer pour la patrie Contre un sang...
Page 152 - L'un et l'autre approcha, ne craignant nulle chose. Aussitôt qu'à portée il vit les contestants, Grippemmaud le bon apôtre, Jetant des deux côtés la griffe en même temps, Mit les plaideurs d'accord en croquant l'un et l'autre. Ceci ressemble fort aux débats qu'ont parfois Les petits souverains se rapportant aux rois.
Page 244 - Parfois on voit passer dans ces profondeurs noires, Comme un rayon lointain de l'éternel amour; Alors l'hyène Atrée et le chacal Timour ', Et l'épine Caïphe et le roseau Pilate, Le volcan Alaric à la gueule écarlate, L'ours Henri huit, pour qui Morus en vain pria, Le sanglier Selim et le porc Borgia, Poussent des cris vers l'Etre adorable...
Page 79 - Les parasynthétiques offrent ce remarquable caractère d'être le résultat d'une composition et d'une dérivation agissant ensemble sur un même radical, de telle sorte que l'une ou l'autre ne peut être supprimée sans amener la perte du mot.
Page 73 - Toujours en pleine activité, elle transforme incessamment et renouvelle la langue, et elle est, avec la dérivation, qui le plus souvent se combine avec elle, la source la plus abondante de mots, puisque à elles deux elles embrassent plus des quatre cinquièmes du vocabulaire français.
Page 166 - Enfin, reconnaissons les faits dans toute leur gravité. Pour le vulgaire, l'impératif, s'il a jamais existé dans nos composés, n'y existe pas actuellement. J'ai interrogé des ouvriers sur le sens qu'ils donnent aux noms de certains outils: l'emporte-pièce, le presse-papier, etc.; j'ai pu me convaincre qu'ils y voyaient un indicatif. Des personnes qui ont reçu l'éducation classique, mais qui sont étrangères aux choses de la philologie...
Page 190 - TtoXurXa; ? 11 feroit beau voir que nous eussions fait un composé pour un crocheteur, en l'appelant portefaix ; pareillement pour un paresseux, en l'appelant fainéant; et que nous vousissions...
Page 4 - Syntax. rEt ici il ne faut point craindre de faire à l'analyse psychologique une place trop grande dans une question de simple philologie; car ce n'est pas. en somme, à la partie de la grammaire qui traite de la formation de mots, c'est à la syntaxe qu'appartient la composition, et sa théorie rentre tout entière dans celle de la construction de la phrase...
Page 2 - [La composition n'est] pas une combinaison de mots (substantifs et substantifs, substantifs et adjectifs, substantifs et verbes, etc.), mais une combinaison d'idées rendue visible par celle des mots...

Bibliographic information