Page images
PDF
[graphic][merged small][merged small][merged small][graphic]
[ocr errors]

REVUE MENSUELLE

DE LA CHIRURGIE ET DE LA PROTHÈSE DENTAIRES

A. PRÉTERRE

CHIRURGIEN DENTISTE AMERICAIN, LAUREAT DE LA FACULTE DE MÉDECINE DB PARIS,

MÉDAILLE D'OR UNIQUE AUX EXPOSITIONS UNIVERSELLES DE 1867 ET 1878,

FOURNISSEUR DES HOPITAUX CIVILS ET MILITAIRES, ETC., ETC.

Ne pas avancer, c'est reculer!

SOMMAIRE

LES DENTISTES ET LES ACCIDENTS, par

M. Lecaudey.
L^ FORME ET VOLUME DES DENTS, par MM.

Demontporcelet et Decaudin.
LA COCAÏNE ET LA MODE.(Correspondance)
ORGANISATION DU SERVICE DENTAIRE DANS

PARIS, par MM. Berry, Petrot, Re-

TIES, VlGUIER, etC.

VARIA. Journal des femmes, excursion
scientifique.

BIBLIOGRAPHIE. Tubage du larynx, par
M. Bouchut; Thermocautère, par M.
Dupuy; Cocaïne, par M. Vigouuoux;
Hydrothérapie, par M. Duval; Sté-
rilité, par M. Gérard; Parc de Lis-
bonne, par M. Joly ; Hygiène de 1 es-
tomac, par M. Monin; Exposition
d'hygiène à Paris.

FEUILLETON : Odontiana.

[graphic]

PARIS
29, BOULEVARD DES ITALIENS 29

ÎVICE* succursale de la maison Préterre, 5, Place Masséna, IVICE
New-York, D" E. et A. Préterre, 159, Bowery

PRIX DE L'ABONNEMENT
8 fr. par an pour la France, 10 fr. pour l'étranger

[graphic]

En vente chez A. PRÉTERRE

&9, BOULEVAKD DBS ITALIENS, A PARIS

POUDRE ET ELIXIR DENTIFRICES PRETERRE

Pour L'hygiène Des Dents

5 h\, 10 fr., 15 fr., 20 fr, et 30 fr. le flacon, suivant la grandeur,

BAUME PRÉTERRE CONTRE LES MAUX DE DENTS

5 fr. et 10 fr. le flacon.

ELIXIR DE GAULTHERINE

POUR L'entretien Journalier Des Pièces Artificielles

5 fr., 10 fr., 15 fr. et 30 fr. le flacon.

POUDRE DE GAULTHERINE

Pour L'entretien Des Pièces Artificielles

5 fr., 10 fr., 15 fr. et 20 fr. la boîte.

MIXTURE TONIFIANTE PRETERRE

Contre L'ébranlement Et Le Déchaussement Des Dents

5 fr., 10 fr., 15 fr., 20 fr. et 30 fr. le flacon.

ELIXIR AROMATIQUE

POUR PARFUMER L'HALEINE
5 fr., 10 fr. 15 fr. et 30 fr* le flacon.

LES DENTISTES ET LES ACCIDENTS

(Extrait de la brochure « L'avenir de l'Art dentaire en France », par M. Legaubéy)

Les partisans de la loi qui imposerait aux dentistes l'obligation d'être docteurs eu médecine font grand bruit des accidents imputables à Tignorance des praticiens non coiffés du bonnet doctoral. Voici que notre éminent confrère Lecaudey leur répond:

« Lorsqu'il s'agit d'élaborer une loi frappant une catégorie de citoyens, doit-on exiger la même précision dans le témoignage, que lorsqu'il s'agit d'appliquer une loi existante? 11 est difficile de faire deux réponses.

Un témoignage formulé dans les termes de celui de M. Magitot aurait besoin d'être précisé.

9 Demandez aux chirurgiens des hôpitaux combien de malheureux viennent réclamer leur secours pour des

FEUILLETON DE l/ART DENTAIRE.

ODONTIANA

C'est pendant l'éruption de la première dentition qu'on observe des troubles de diverse nature, tels que salivation, rougeur, chaleur et gonflement des gencives, aphtes, ulcérations, toux légère, diarrhée, convulsions, fièvre avec agitation, etc. Il v^ faut alors intervenir et donner, s'il y a lieu, issue aux dents prêtes à faire éruption.

Lorsqu'il y a fièvre, administrer une solution de bi-carbonate

de potasse aiguisée d'un peu d'acide citrique, à laquelle on ajoute

quelques gouttes de teinture de jusquiame en cas d'agitation.

D'macabio.
(Nice-Médical.)

812 L'ART DENTAIRE.

complications graves, des mâchoires ou de la face ? » 11 fallait le leur demander vous-même, vous nous auriez dit ce qu'ils vous auraient répondu ; si nous perdions un coloris dantesque, nous aurions les éléments d'un débat sérieux.

Lorsque vous nous aurez donné, pour chaque cas, les noms, prénoms, profession, domicile, antécédents, nous chercherons si les accidents pour lesquels des individus blessés dans une opération pratiquée sur le système dentaire, sont venus réclamer des soins à l'hôpital sont imputables aux dentistes ; nous chercherons si ces dentistes appartiennent à la classe que vous voulez supprimer. Tout fait dans lequel les renseignements sont insuffisants pour que les questions indiquées soient résolues est nul et non avenu, vous n'avez pas le droit de vous en servir.

Passons des adjurations aux deux seuls témoins à charge cités nominativement, MM. Démons, de Bordeaux,

Un cordonnier montre sa mâchoire à un dentiste. -■s. Crebleu 1 fait celui-ci... où sont donc vos gencives? — Ah !fait tristement l'autre, vous n'ignorez pas que les dents des cordonniers sont toujours mal chaussées?

Dr Garrulus.
(Petit Moniteur de la médecine.)
*

Lu en tête d'une circulaire de dentiste.

« Les dents, tout comme le XYI10 siècle, ont leur Racine. •*

N'insistons pas.

(Ibidem.)

C'est très sérieux.

Les dentistes de Marseille songeraient à fonder une académie

« PreviousContinue »