Oeuvres complètes de M. le Vicomte de Chateaubriand: Itinéraire de Paris a Jérusalem

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 97 - Le Seigneur a détruit la reine des cités, Ses prêtres sont captifs, ses rois sont rejetés ; Dieu ne veut plus qu'on vienne à ses solennités : Temple, renverse-toi ; cèdres, jetez des flammes. Jérusalem, objet de ma douleur, Quelle main en un jour t'a ravi tous tes charmes ? Qui changera mes yeux en deux sources de larmes, Pour pleurer ton malheur...
Page 219 - Est in secessu longo locus : insula portum Efficit objectu laterum, quibus omnis ab alto Frangitur inque sinus scindit sese unda reductos.
Page 193 - C'est lui que nous voyons, sur les mers qu'il habile , Atteler à son char les monstres d'Amphitrite ; Pallène est sa patrie, et dans ce même jour Vers ces bords fortunés il hâte son retour. Les Nymphes, les Tritons, tous, jusqu'au vieux Nérée, Respectent de ce dieu la science sacrée...
Page 235 - Don Rodrigue, surtout, n'a trait en son visage Qui d'un homme de cœur ne soit la haute image, Et sort d'une maison si féconde en guerriers, Qu'ils y prennent naissance au milieu des lauriers.
Page 31 - Heav'ns and Earth Rose out of Chaos: or if Sion Hill Delight thee more, and Siloa's Brook that flow'd Fast by the Oracle of God; I thence Invoke thy aid to my advent'rous Song, That with no middle flight intends to soar Above th' Aonian Mount, while it pursues Things unattempted yet in Prose or Rhyme.
Page 148 - ... cimetière au milieu d'un désert. Entrez dans la ville, rien ne vous consolera de la tristesse extérieure : vous vous égarez dans de petites rues non pavées qui montent et descendent sur un sol inégal , et vous marchez dans des flots de poussière ou parmi des cailloux roulants ; des toiles jetées d'une maison à l'autre augmentent l'obscurité de ce labyrinthe ; des bazars voûtés et infects achèvent d'ôter la lumière à la ville désolée ; quelques chétives boutiques n'étalent...
Page 231 - Il répondit aux prières des agonisants avec une voix aussi ferme que s'il eût donné des ordres sur un champ de bataille. Il se mit à genoux au pied de son lit pour recevoir le saint viatique, et •on fut obligé de soutenir par les bras ce nouveau saint Jérôme dans cette dernière communion.
Page 210 - Il y avoit une ancienne loi qui défendoit à tout étranger d'introduire dans le sénat les ambassadeurs d'un peuple ennemi : Régulus, se regardant comme un envoyé des Carthaginois, fit revivre en cette occasion l'antique usage. Les sénateurs furent donc obligés de s'assembler hors des murs de la cité. Régulus leur déclara qu'il venoit, par l'ordre de ses maîtres, demander au peuple romain la paix ou l'échange des prisonniers.
Page 210 - Régulus leur déclara qu'il venoit, par l'ordre de ses maîtres, demander au peuple romain la paix ou l'échange des prisonniers. Les ambassadeurs de Carthage, après avoir exposé l'objet de leur mission , se retirèrent : Régulus les voulut suivre , mais les sénateurs le prièrent de rester à la délibération.
Page 208 - ... pendant son absence, nourris aux dépens du peuple romain. Dans une juste admiration de cette simplicité, Tite-Live s'écrie : « Oh ! combien la vertu est préférable aux richesses ! Celles-ci passent avec ceux qui les possèdent ; la pauvreté de Régulus est encore en vénération.

Bibliographic information