Histoire de la civilisation en Europe: depuis la chute de l'empire romain jusqu'a a la révolution française

Front Cover
Didier, 1856 - Europe - 415 pages
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

le mot homme intérieur est présent de nombreuses fois dans le livre. C'est intéressant à suivre. Le concept ne s'arrête pas à la fin du XVIIème

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 55 - L'Église exerçait seule un pouvoir moral. Elle faisait plus : elle entretenait , elle répandait l'idée d'une règle , d'une loi supérieure à toutes les lois humaines ; elle professait cette croyance fondamentale pour le salut de l'humanité, qu'il ya, au-dessus de toutes les lois humaines , une loi appelée , selon les temps et les mœurs , tantôt la raison , tantôt le droit divin , mais qui , toujours et partout , est la même loi sous des noms divers.
Page 395 - XIV; nous y trouverons de nouvelles explications de la force et de l'éclat de son gouvernement. 11 est difficile de déterminer avec quelque précision ce qu'on doit entendre par l'administration dans le gouvernement d'un État. Cependant, quand on essaie de se rendre compte de ce fait, on reconnaît, je crois, que, sous le point de vue le plus général, l'administration consiste dans un ensemble de moyens destinés à faire arriver le plus promptement, le plus sûrement possible, la volonté du...
Page 218 - Si nous parcourions les communes d'Allemagne, d'Espagne, d'Angleterre, nous y reconnaîtrions bien d'au tres différences. Je ne saurais entrer dans ces détails; nous en remarquerons quelques-uns à mesure que nous avancerons dans l'histoire de la civilisation. A leur origine, Messieurs, toutes choses sont à peu près confondues dans une même physionomie; ce n'est que par le développement successif que la variété se prononce. Puis commence un développement nouveau qui pousse les sociétés...
Page 151 - L'Église, quelque imparfaites que fussent encore ses notions de morale et de justice , était infiniment supérieure à un tel gouvernement temporel ; le cri des peuples venait continuellement la presser de prendre sa place. Lorsqu'un pape ou des évêques proclamaient qu'un souverain avait perdu ses droits , que ses sujets étaient déliés du serment de fidélité , cette intervention , sans doute sujette à de graves abus, était souvent , dans le cas particulier , légitime et salutaire. En...
Page 301 - C'est par lui cependant, c'est par le développement de son intelligence et de sa liberté qu'elle s'accomplit. Concevez une grande machine dont la pensée réside dans un seul esprit, et dont les différentes pièces sont confiées à des ouvriers différents, épars, étrangers l'un à l'autre ; aucun d'eux ne connaît l'ensemble de l'ouvrage, le résultat définitif et général auquel il concourt; chacun cependant exécute avec intelligence et liberté, par des actes rationnels et volontaires,...
Page 95 - Depuis quelque temps se manifeste parmi nous un goût déclaré, je dirai même une sorte de prédilection , pour les faits, pour le point de vue pratique, pour le côté positif des choses humaines. Nous avons été tellement en proie au despotisme des idées générales, des théories, il nous en a, à quelques égards, coûté si cher, qu'elles sont devenues l'objet d'une certaine méfiance. On aime mieux se reporter aux faits, aux circonstances spéciales , aux applications. Ne nous en plaignons...
Page 237 - Hongrie; un orfévre parisien, dont le frère était établi à Paris sur le grand pont, et un jeune homme des environs de Rouen , qui s'était trouvé à la prise de Belgrade. Il y vit aussi des Russes, des Hongrois et des Flamands. Un chantre, nommé Robert , après avoir parcouru l'Asie orientale, revint mourir dans la cathédrale de Chartres. Un Tartare était fournisseur de casques dans les armées de Philippe le Bel.
Page 56 - ... même loi sous des noms divers. Enfin, l'Église commençait un grand fait, la séparation du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel. Cette séparation , Messieurs , c'est la source de la liberté de conscience : elle ne repose pas sur un autre principe que celui qui sert de fondement à la liberté de conscience la plus rigoureuse et la plus étendue. La séparation du temporel et du spirituel se fonde sur cette idée que • la force matérielle n'a ni droit ni prise sur les esprits, sur...
Page 138 - Egypte , vous verrez partout la caste essentiellement héréditaire ; c'est la transmission de la même situation , du même pouvoir de père en fils. Là où il n'ya pas d'hérédité, il n'ya pas de caste , il ya corporation ; l'esprit de corps a ses inconvénients, mais il est très différent de l'esprit de caste.
Page 23 - ... passer son sentiment dans le monde extérieur , de réaliser au dehors sa pensée. Dès que l'homme acquiert quelque chose, dès que son être prend à ses propres yeux un nouveau développement, une valeur de plus, aussitôt à ce développement, à cette valeur nouvelle, s'attache pour lui l'idée d'une mission; il se sent obligé et poussé par son instinct, par une voix intérieure, à étendre, à faire dominer hors de lui le changement, l'amélioration qui s'est accomplie en lui. Les grands...

Bibliographic information