Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

BUREAU DE LA REVUE DES DEUX MONDES

RUE SAINT-BENOIT, 20

1858

Apao

R34 185816

DE LA

CIVILISATION MODERNE

History of Civilization in England, by H. T. Buckle; vol. Jer, Londres 1857.

1.

Nous ne pouvons nous défendre d'une grande bienveillance pour ceux qui n'ont jamais désespéré. Tandis qu'il est si difficile de supporter toujours sans faiblesse les mécomptes que l'expérience amène et les disgrâces de la vérité, il y a des convictions que rien n'ébranle, il y a des hommes qui contemplent tout d'un intrépide regard, résolus qu'ils sont à ne pas se décourager, quoi qu'il arrive, à ne douter jamais de l'avenir en haine du présent. Ceux-là s'acharnent à croire que l'humanité a été bien inspirée, quand elle s'est jetée dans le mouvement des temps modernes. Heureux des résultats acquis, mesurant d'un wil satisfait le terrain déjà parcouru, ils s'inquiètent faiblement du prix que les conquêtes ont coûté, des débris dont il a fallu joncher la route. Certains de leur bon droit

, ils accusent de tout le mal la résistance, et rien du passé ne leur laisse de regret. Ses monumens les plus imposans peuvent s'écrouler sans les émouvoir par leur chute. La plus belle ruine, celle de Coucy ou de Pierrefonds, n'est après tout que la ruine d'une tour féodale. La démolition des citadelles de la tyrannie ne peut rien avoir qui attriste leurs regards. Aussi, dans leurs discours comme dans leurs écrits, n'ont-ils pas l'air de comprendre ces âmes plaintives qui gémissent sur le malheur d'avoir trop cru et trop espéré. Ils ne perdent pas leur temps à ces questions : « N'aurait-on pas trop aimé le bien? Ne se serait-on pas trop fié au vrai ?

« PreviousContinue »