Guillaume de Champeaux et les écoles de Paris au XIIe siècle: d'apres des documents inédits

Front Cover
Didier et cie., 1867 - 547 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 86 - Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle; c'est-à-dire d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention, et de ne comprendre rien de plus en mes jugements que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit que je n'eusse aucune occasion de le mettre en doute.
Page 370 - DE L'EXISTENCE ET DES ATTRIBUTS DE DIEU, TIRÉE DES IDÉES INTELLECTUELLES. CHAPITRE PREMIER. Méthode qu'il faut suivre dans la recherche de la vérité. 11 me semble que la seule manière d'éviter toute erreur est de douter sans exception de toutes les choses dans lesquelles je ne trouverai pas une pleine évidence.
Page 68 - Par exemple, je ne rechercherai point si les genres et les espèces existent par eux-mêmes ou seulement dans l'intelligence, ni, dans le cas où ils existeraient par eux-mêmes, s'ils sont corporels ou incorporels, ni s'ils existent séparés des objets sensibles ou dans ces objets et en faisant partie; ce problème est trop difficile et demanderait des recherches plus étendues.
Page 290 - XIII. — La méthode et les principes d'après lesquels les anciens docteurs scolastiques ont cultivé la théologie, ne conviennent plus aux nécessités de notre temps et au progrès des sciences.
Page 89 - C'est une espèce de mathématique universelle dont l'importance n'est pas assez connue; et l'on peut dire qu'un art d'infaillibilité y est contenu, pourvu qu'on sache et qu'on puisse s'en bien servir, ce qui n'est pas toujours permis.
Page 202 - Certes s'il est au monde une révoltante absurdité, c'est l'unité des âmes, comme on a feint de l'entendre, et si Averroès avait jamais pu soutenir à la lettre une telle doctrine, l'averroïsme mériterait de figurer dans les annales de la démence et non dans celles de la philosophie. L'argument sans cesse répété contre la théorie averroïste par Albert et saint Thomas : Eh quoi ! la même âme est donc à la fois sage et folle, gaie et triste...
Page 214 - Spinoza tout un côté obscur et presque mystérieux par où les théories de l'Éthique rappellent les traditions de la philosophie orientale'. Ces modes éternels et infinis que Spinoza conçoit entre la substance immuable et ses modes changeants, et qui se décomposent en plusieurs séries, cette Intelligence infinie qui n'est ni la pensée divine, ni la pensée humaine, cette idée de...
Page 432 - La charte royale ne s'est point conservée , mais il en reste une qui peut servir de preuve à ce récit. « Baudri, par la grâce de Dieu, évêque de Noyon, « à tous ceux qui persévèrent et avancent de plus en « plus dans la foi : « TRÈS-CHERS FRÈRES, nous apprenons par l'exemple « et les paroles des saints Pères que toutes les bonnes « choses doivent être confiées à l'écriture, de peur « que par la suite elles ne soient mises en oubli. « Sachent donc tous les chrétiens...
Page 305 - L'autorité est dérivée de la raison, nullement la raison de l'autorité. Toute autorité qui n'est pas avouée par la raison paraît sans valeur. La raison , au contraire , invinciblement appuyée sur sa propr» force, n'a besoin de la confirmation d'aucune autorité.
Page 314 - Ce langage, bien entendu, peut être bon; mais dans un sens assez ordinaire il marque peu de foi et même une secrète disposition à l'incrédulité; car, qu'est-ce à dire : je ne raisonne point? Si ce prétendu chrétien savait bien...

Bibliographic information