Jérusalem délivrée

Front Cover
F. Knab, 1838 - Italian poetry - 432 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 48 - Jérusalem en notre puissance, nous ne dé« poserons pas les armes que nous avons prises dans « notre pays; nous nous confions en celui qui a ins« truit notre main à combattre et rend notre bras « ferme comme un arc d'airain ; le chemin s'ouvrira à « nos épées, les scandales seront effacés, et Jérusalem « sera prise ; elle nous appartiendra alors, non par la « bonté des hommes, mais par le décret de la justice « céleste, car c'est de la face de Dieu qu'émane cet « arrêt qui va...
Page 380 - Mais comme les nôtres étaient déjà en possession des remparts et des tours , on put voir dès lors des choses admirables. Parmi les Sarrasins , les uns étaient frappés de mort , ce qui était pour eux le sort le plus doux ; d'autres percés de flèches se voyaient forcés de s'élancer du haut des tours ; d'autres encore, après avoir longuement souffert, étaient livrés aux flammes et consumés par elles. On voyait dans les rues et sur les places de la ville des monceaux dç têtes , de mains...
Page 381 - Nous lisons rarement, et nous n'avons jamais vu qu'on ait fait un si grand massacre de Gentils ; Dieu, leur rendant la pareille , frappa , par un juste retour , ceux qui avaient si long-temps infligé toutes sortes de châtimens et de supplices aux pèlerins qui voyageaient pour l'amour de lui.
Page 409 - Francs les couvrent d'opprobre; et vous, vous laissez traîner votre robe dans la mollesse comme des gens qui n'ont rien à craindre ! — Que de sang a été répandu ! que de femmes à qui on n'a laissé pour couvrir leur beauté...
Page 380 - ... glaive dévorant moissonne tout ce qu'il rencontre, l'ennemi succombe de toutes parts : courage, saintes fureurs, courage, glaives sacrés, courage, sainte destruction, ne ménagez rien ; tombez sous les coups, race dépravée, hommes scélérats, qui avez répandu le sang innocent, qui devez maintenant donner tout le vôtre. Vous qui avez tant de fois déchiré le Christ en mille pièces, recevez à votre tour les châtimens que font retomber sur vous les membres du Christ.
Page 104 - C'est alors que nous étions brillans et magnifiques : mon vaisseau brun chargé d'hommes voguait rapidement au gré de mes désirs; occupé de combats, je croyais naviguer toujours ainsi : cependant une fille de Russie me méprise. Je me suis battu dans ma jeunesse avec les peuples de Drontheim. Ils avaient des troupes supérieures en nombre : ce fut un terrible combat ; je laissai leur jeune roi mort sur le champ de bataille : cependant une fille de Russie me méprise. Un jour nous n'étions que...
Page 47 - ... partient point aux peuples qui l'habitent, quoiqu'ils « l'aient possédée durant de longues années; nos « ancêtres l'ont tenue dans les temps anciens; elle « leur a été enlevée par la méchanceté et l'injustice « de vos peuples ; vous n'y avez donc pas droit parce « que vous l'habitez depuis long-temps; l'arrêt du « ciel dans sa miséricorde est qu'aujourd'hui soit ren« du aux fils ce qui fut injustement enlevé aux
Page 69 - ... nom et se trouve à l'occident. Le duc de Lorraine s'établit le premier; après lui et en suivant cette direction venait Robert, comte de Flandre; ensuite Robert, comte de Normandie; la quatrième position fut occupée par Tancrède, qui s'établit avec quelques autres nobles tout autour d'une tour angulaire, à laquelle il a depuis donné son nom. Enfin le comte de Toulouse et les gens de sa suite s'emparèrent du terrain qui s'étend depuis cette tour jusqu'à la porte de l'occident. Plus...
Page 66 - ... cet auteur dans le quarante-troisième chapitre de son Polyhistor : « Jérusalem fut la capitale de la « Judée; mais elle a été détruite et remplacée par « Hiéricho (Jéricho) , et celle-ci a aussi cessé d'être la « capitale lorsqu'elle a été conquise dans la guerre « d'Artaxerce. » En dehors de la ville et à deux ou trois milles de distance , il ya quelques fontaines ; mais elles sont peu nombreuses , et ne fournissent d'ailleurs qu'une très-petite quantité d'eau. Cependant...
Page 224 - Dieu est « tout-puissant , et s'il le veut , il escaladera une mu« raille avec une échelle de jonc. Le Seigneur est tou« jours près de ceux qui travaillent pour la vérité. » Ayant en conséquence préparé toutes les machines qui purent être disposées pendant la nuit , le lendemain ils attaquèrent la ville depuis le matin jusqu'à la troisième heure avec une si grande vigueur , que les Sarrasins se virent forcés d'abandonner le mur intérieur ; car les nôtres détruisirent les ouvrages...

Bibliographic information