Démonstrations évangéliques, tr., reproduites intégralement, annotées et publ. par L. Migne. Intr. [and] 18 tom. [and] Conclusion, Volume 12

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 537 - Cette maxime d'esclave irrita tous les philosophes contre le père de la philosophie pensante; elle le persécuta comme novateur et impie, le chassa de royaume en royaume, et l'on vit Descartes s'enfuir, emportant avec lui la vérité, qui, par malheur, ne pouvait être ancienne en naissant. Cependant, malgré les cris et la fureur de l'ignorance, il refusa toujours de jurer que les anciens fussent la raison souveraine; il prouva même que ses persécuteurs ne savaient rien, et qu'ils devaient désapprendre...
Page 385 - Cependant, voici la règle que «j'ai suivie dans les accusations intentées devant moi con«tre les chrétiens. Je les ai interrogés s'ils étoient chrétiens: «ceux qui l'ont avoué, je les ai interrogés une seconde et «une troisième fois, et les ai menacés du supplice : quand «ils ont persisté, je les y ai envoyés; car, de quelque na«ture que fût ce qu'ils confessoient, j'ai cru que l'on ne «pouvoit manquer à punir en eux leur désobéissance et «leur invincible opiniâtreté.
Page 543 - Ne sent-il pas à chaque instant, quand il veut avancer trop avant, ses yeux s'obscurcir et son flambeau s'éteindre? C'est là qu'il faut s'arrêter. La foi lui laisse tout ce qu'il peut comprendre ; elle ne lui ôte que les mystères et les objets impénétrables. Ce partage doit-il irriter la raison? Les chaînes qu'on lui donne ici sont aisées à porter, et ne doivent paroître trop pesantes qu'aux esprits vains et légers.
Page 543 - tout était ténèbres, la raison, qui ne verrait rien, s'en« fuirait avec horreur loin de cet affreux objet; mais on vous « donne assez de lumière pour satisfaire un œil qui n'est pas « curieux à l'excès. Laissez donc à Dieu cette nuit profonde « où il lui plaît de se retirer avec sa foudre et ses mystères.
Page 387 - ... dans cette accusation Ce mal contagieux n'a pas seulement infecté les villes, il a gagné les villages et les campagnes. Je crois pourtant que l'on y peut remédier et qu'il peut être arrêté. Ce qu'il ya de certain, c'est que les temples qui...
Page 387 - L'affaire m'a paru digne de vos réflexions, par la multitude de ceux qui sont enveloppés dans ce péril ; car un très-grand nombre de personnes de tout âge, de tout ordre, de tout sexe, sont et seront tous les jours impliquées dans cette accusation.
Page 537 - La raison condamnée au silence faisait parler l'autorité : aussi rien ne s'éclaircissait dans l'univers ; et l'esprit humain, après s'être traîné mille ans sur les vestiges d'Aristote, se trouvait encore aussi loin de la vérité. Enfin parut en France un génie puissant et hardi, qui entreprit de secouer le joug du prince de l'école. Cet homme nouveau vint dire aux autres hommes que, pour être philosophe, il ne suffisait pas de croire, mais qu'il fallait penser. A cette parole toutes les...
Page 537 - ... enlever après lui, mais en suivant les sentiers de lumière que Descartes avait tracés. Ce fut donc le courage et la fierté d'un seul esprit qui causèrent dans les sciences cette heureuse et mémorable révolution dont nous goûtons aujourd'hui les avantages avec une superbe ingratitude. Il...
Page 741 - Triomphants quand ils attaquent , ils sont sans vigueur en se défendant. Si vous pesez les raisons , ils n'en ont que pour détruire; si vous comptez les voix, chacun est réduit à la sienne; ils ne s'accordent que pour disputer : les écouter n'était pas le moyen de sortir de mon incertitude.
Page 767 - Que saint Pierre et ses successeurs, vicaires de Jésus-Christ, et que toute l'Église même, n'ont reçu de puissance de Dieu que sur les choses spirituelles et qui concernent le salut...

Bibliographic information