Page images
PDF
EPUB

Deux Espagnols.
Dulce muerte es el amor
Con correspondencia 7gnal,
Tfi efta gozamos oy,
Porque la quieres turbar?

Un Espagnol
Alegrefe Enamorado
I tome mi parecer
Que en esto de querer
Todo es hallar el vado.

Tous trois ensemble.
Vaya , waya, de fiestas,
Vayade, vayle,
Alegria , alegria , alegria,
Que

este de dolor es fantasia.

QUATR I E' ME ENTRE' E.

ITALIEN S. U Ne Musicienne Italienne fait le premier recit, dont voici les paroles.

Di rigor armata il seno
Contro amor mi ribellai ,
Ma fui vinta in un baleno
In mirar duo vaghirai ,

Ahi che resiste puoco
Cor di gelo

astral di fuoco.
Ma fi caro e'l mio tormento
Dolce è si la piaga mia,
Ch'il penare e'l mio contento ,
E'l sanarmi è tirannia.

Ahiche più giova , e piace.

Quanto amor è più vivace.; Aprés l'air que la Musicienne a chanté, deux Scaramouches , deux Trivelins, & un Flarlequin,repréfentent une nuit à la maniére des Comédiens Itahens, en cadence.

Un Musicien Italien se joint à la Musicienne Italienne , & chante avec elle les paroles qui suivent.

Le Musicien Italien.
Bel tempo che vola
Rapisce il contento,

Dir

D'amor ne la scola.
Si coglie il momento.

La Musicienne,
Infin che florida
Ridel'eta
Che pur tropp' horrida
Da noi sen va.

Tous deux.
Sis cantiamo,
Sie godiamo
Nebeidi, di gioventis;
Perduto ben non si raquista piis,

Musicien.
Pupilla che vaga
Mill alme incatena ,
Fa dulce la piaga
Felice la pena.

Musicienne.
Ma poiche frigida
Langue l'età
Piùs L'almarigida
Fiarome non ha.

Tous deux.
Sücantiamo, &c.
Aprés le dialogue Italien , les Scaramouches &
Trivelins dancent une réjouissance.

CINQUI E' ME ENTRE' E.

FRANCO I S. DEux Musiciens Poitevins dancent, & chantent les paroles qui suivent.

PREMIER ME NU E T.
AH! qu'il fait beau dans ces Bocages,
Ab! que le Ciel donne un beau jour !

Autre Musicien.
Le Rossignol fous ces tendres feüillages
Chante anx Echos fon doux retour :

ce bean séjour
Ces doux ramages ,
Ce beau séjour.
Nous invite à l'amour.

2. ME

2. MENUET. Tous deux ensemble..

Voy ma Climéne

Voy sous ce Chene

S'entrebaiser ces oyseaux amoureux,
Ils n'ont rien dans leurs yeux

qui les gêne,
Deleurs doux feux
Leur ame est pleine.

Qu'ils font heureux!
Nous pouvons tous deux.,.
Situ le veux ,
Efre comme eux.

Six autres François viennent aprés vécus galam. ment à la Poitevine, trois en hommes, & trois en femmes, accompagnez de huit fûtes & de hautbois, & dancent les Menuëts.

SIXI E'M E ENTRE' E.

Tout cela finit par le mélange des trois Nations ,

& les applaudiffemens en Dance & en Musique de toute l'alliftance, qui chance les deux vers qui Tyivent.

Quels spectacles charmans,quels plaisirs goktons nous? Les Dienx mémes , les.Dieux, n'en ont point de plus.

dexx.

T I N.

[merged small][ocr errors]

MONS! de POURCEAUGNAC.

« PreviousContinue »