Souvenirs d'un voyage dans la Tartarie, le Thibet, et la Chine pendant les années 1844, 1845 et 1846

Front Cover
Librairie d'Adrien le Clerc, 1830 - China - 516 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 55 - Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids ; mais le Fils de l'homme n'a pas où reposer sa tête.
Page 306 - ... sur les choses cachées, sur les événements à venir, sur la destinée de certains personnages. Le Bokte donne, à toutes ces questions, des réponses qui sont regardées comme des oracles par tout le monde. Quand la dévote curiosité des nombreux pèlerins se trouve satisfaite, les Lamas reprennent, avec calme et gravité, la récitation de leurs prières. Le Bokte recueille, dans sa main droite, du sang de sa blessure, le porte à sa bouche, souffle trois fois dessus, et le jette en l'air...
Page 384 - Mémoires sur les relations politiques des princes chrétiens, et particulièrement des rois de France, avec les empereurs mongols...
Page 306 - ... autel est élevé sur le devant de la porte du temple. Enfin le Bokte paraît. Il s'avance gravement au milieu des acclamations de la foule, va s'asseoir sur l'autel, et détache de sa ceinture un grand coutelas qu'il place sur ses genoux. A ses pieds, de nombreux lamas rangés en cercle commencent les terribles invocations de cette affreuse cérémonie. A mesure que la récitation des prières avance, on voit le Bokte trembler de tous ses membres et entrer graduellement dans des convulsions...
Page 104 - Saint-Pétersbourg de nouveaux religieux et d'autres étudiants. Cette petite caravane est conduite par un officier russe, chargé de la diriger, et de l'installer à son arrivée à Péking, puis de reconduire dans leur patrie les religieux qui ont fini leur temps, et les élèves qui ont terminé leurs études. Depuis Kiaktha jusqu'à Péking, les Russes voyagent aux frais du gouvernement chinois, et sont escortés de poste en poste par des troupes tartares. M.
Page 388 - Tartarie; d'autres revinrent avec lui par la Russie : c'étaient des Génois, des Pisans, des Vénitiens. Deux marchands de Venise, que le hasard avait conduits à Bokhara , se laissèrent aller à suivre un ambassadeur mongol qu'Houlagou envoyait à Khoubilaï.
Page 388 - Anglais banni de son pays pour certains crimes, et qui, après avoir erré dans toute l'Asie, avait fini par prendre du service chez les Mongols. Un cordelier flamand rencontra dans le fond de la Tartarie une femme de Metz, nommée Paquette, qui avait été enlevée en Hongrie; un orfèvre parisien, dont le frère était établi à Paris sur le grand Pont; et un jeune homme des environs de Rouen, qui s'était trouvé à la prise de Belgrade. Il y vit aussi des Russes, des Hongrois et des Flamands.
Page 389 - France , dans les monastères, chez les seigneurs et jusque dans les derniers rangs de la société, des semences précieuses destinées à germer un peu plus tard. Tous ces voyageurs ignorés, portant les arts de leur patrie dans les contrées lointaines, en rapportaient d'autres connaissances non moins précieuses , et faisaient , sans s'en apercevoir, des échanges plus avantageux que tous ceux du commerce. Par là...
Page 272 - ... des tentes, les jeunes esclaves et les jeunes seigneurs folâtrent et se livrent aux exercices de la lutte, pêle-mêle et sans distinction; le plus fort terrasse le plus faible, et voilà tout. Il n'est pas rare de voir des familles d'esclaves devenir propriétaires de nombreux troupeaux, et eouler leurs jours dans l'abondance.
Page 306 - Bokte rejette brusquement l'écharpe dont il est enveloppé, détache sa ceinture , et , saisissant le coutelas sacré, s'entr'ouvrc le ventre dans toute sa longueur. Pendant que le sang coule de toute part, la multitude se prosterne devant cet horrible spectacle, et on interroge ce frénétique sur les choses cachées, sur les événements à venir, sur la destinée de certains personnages. Le Bokte donne, à toutes ces questions, des réponses qui sont regardées comme des oracles par tout le monde.

Bibliographic information