Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" La terre se fendait de toutes parts ; l'herbe était brûlée, des exhalaisons chaudes sortaient du flanc des montagnes, et la plupart de leurs ruisseaux étaient desséchés. Aucun nuage ne venait du côté de la mer. Seulement, pendant le... "
Paolo e Virginia - Page 184
by Bernardin de Saint-Pierre - 1795 - 250 pages
Full view - About this book

Études de la nature: Paul et Virginie. L'Arcadie

Bernardin de Saint-Pierre - Nature - 1788
...flanc des montagnes , et la plupart de leurs ruisseaux étoient desséchés. Aucun nuage ne venoit du côté de la mer. Seulement pendant le jour, des...de la lune tout rouge , se levoit, dans un horizon embrumé , d'une grandeur démesurée. Les troupeaux abattus sur les flancs des collines, le cou tendu...
Full view - About this book

TAYLOR INSTITUTION LIBRAY

ST. GILES OXFORD - 1788
...flanc des montagnes , et la plupart de leurs ruisseaux étoient desséchés. Aucun nuage ne venoit du côté de la mer. Seulement pendant le jour , des...» 'comme les flammes d'un incendie. La nuit même n'âpportoit aucun rafraîr chissement à l'atmosphère embrasée. L'orbe de la lune tout rouge, se...
Full view - About this book

Paul et Virginie

Henri Bernardin de Saint-Pierre - 1789 - 252 pages
...montagnes , et la plupart de leurs ruisseaux étoient desséchés. Aucun «nuage ne venoir du côté de là mer. Seulement pendant le' jour, des vapeurs rousses s'élevoient de dessus ses plaines , et paroissoieut au coucher du soleil , comme les flammés d'un, incendie. La nuit même n'apportoit aucun...
Full view - About this book

Paul et Virginie

Bernardin de Saint-Pierre - 1789 - 250 pages
...flanc des mo»tagnes, et la plupart de leurs ruisSCMI x étoient desséchés. Aucun nuage ne vpnoit du côté de la mer. Seulement pendant le jour , des vapeurs rousses - éievoient de dessus ses plaines , ei paroissoient au coucber du soleil , comme les flammes d'un...
Full view - About this book

Études de la nature, Volume 4

Bernardin de Saint-Pierre - 1795
...flanc des montagnes , et la plupart de leurs ruisseaux étaient desséchés. Aucun nuage ne venait du côté de la mer. Seulement pendant le jour, des vapeurs rousses s'élevaient de dessus ses plaines , et paraissaient au coucher du soleil , comme les flammes d'un...
Full view - About this book

Paul et Virginie

Bernardin de Saint-Pierre - Mauritius - 1797 - 171 pages
...montagnes, & la plûpart de leurs ruisseaux étoient desséchés. Aucun nuage ne venoit du côté dela mer. Seulement pendant le jour, des vapeurs rousses s'élevoient de dessus ses plaines, & paroissoient, au coucher du soleil, comme les flammes d'un incendie. La nuit même n'apportoit au*...
Full view - About this book

Paul et Virginie, Volume 1

Henri Bernardin de Saint-Pierre - 1800
...côté de la mer. Seulement pendant le jeur , des vapeurs rousses s'élevoient de dessus ses plages , et paroissoient au coucher du soleil, comme les flammes...nuit même n'apportoit aucun rafraîchissement à l'athmosphère embrasée. L'orbe de la lune tout rouge se levoit dans un horison embrumé, d'une grandeur...
Full view - About this book

Paul et Virginie, Volume 1

Bernardin de Saint-Pierre - Conduct of life - 1803 - 172 pages
...sortoientdu flanc des montagnes, et la plupart de leurs ruisseaux étoient desséchés. Aucun nuage ne venoit du côté de la mer. Seulement pendant le jour, des...nuit même n'apportoit aucun rafraîchissement à l'atmosphère embrasée. L'orbe de la lune tout ronge, se levoit dans un horizon embrumé d'une grandeur...
Full view - About this book

(XXVIII, 582 p.)

Jean François Michel Noël - 1808
...flanc des montagnes , et la plupart de leurs ruisseaux étaient desséchés. Aucun nuage ne venait du côté de la mer. Seulement , pendant le jour , des vapeurs rousses s'élçvaient de dessus ses plaines , et paraissaient , au coucher du soleil , comme les flammes d'un...
Full view - About this book

Paul et Virginie

Bernardin de Saint-Pierre - French fiction - 1819 - 242 pages
...comme les flammes d'un incendie. La nuit même n'apportoit aucun rafraîchissement à l'atmosphère embrasée. L'orbe de la lune, tout rouge, se levoit, dans un horizon embrumé, d'une grandeur démesurée. Les troupeaux, abattus sur les flancs des collines, le cou tendu...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF