Essai d'un traité complete de philosophie: du point de vue du catholicisme et du progrès, Volume 2

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 389 - ... c'est un Dieu à la fois vrai » et réel , à la fois substance et cause, toujours » substance et toujours cause, n'étant substance » qu'en tant que cause, et cause qu'en tant que » substance, c'est-à-dire étant cause absolue, un » et plusieurs, éternité et temps, espace et nom...
Page 389 - Le Dieu de la conscience n'est pas un Dieu abstrait , un roi solitaire relégué par delà la création sur le trône désert d'une éternité silencieuse et d'une existence absolue qui ressemble au néant même de l'existence; c'est un Dieu à la fois vrai et réel , à...
Page 392 - Dieu et l'homme, ce logos de Pythagore et de Platon, ce Verbe fait chair qui sert d'interprète à Dieu et de précepteur à l'homme, homme à la fois et Dieu tout ensemble. Ce...
Page 391 - La raison est en quelque sorte le pont jeté entre la psychologie et l'ontologie, entre la conscience et l'être ; elle pose à la fois sur l'une et sur l'autre; elle descend de Dieu et s'incline vers l'homme ; elle apparaît à la conscience comme un hôte qui lui apporte des nouvelles d'un monde inconnu dont il lui donne à la fois et l'idée et le besoin. Si la raison était toute personnelle, elle serait de nulle valeur et sans aucune autorité hors du sujet et du moi individuel.
Page 380 - Les phénomènes du monde intérieur paraissent et disparaissent si vite, que la conscience les aperçoit et les perd de vue presque en même temps. Il ne suffit donc pas de les observer fugitivement, et pendant qu'ils passent sur ce théâtre mobile; il faut les retenir par l'attention le plus longtemps qu'il est possible. On peut davantage encore; on peut évoquer un phénomène du sein de la nuit où il s'est évanoui, le redemander à la mémoire, et le reproduire pour le considérer plus à...
Page 406 - Ihiilnit, |». 217. de l'iniini se présente à la raison humaine? — Les formes du vrai , du bien , du beau. Le vrai , le bien , le beau , voilà les trois intermédiaires entre l'homme et l'infini. — Que l'homme par lui-même ne puisse atteindre jusqu'à l'infini ; que la portée de sa conscience et de sa sensibilité expire sur les bornes du variable et du fini ; qu'un médiateur soit nécessaire pour unir ce phénomène d'un jour et celui qui est la substance éternelle , c'est ce dont on...
Page 379 - Ici comme ailleurs, comme partout, comme toujours, je me prononce pour cette méthode, qui place le point de départ de toute saine philosophie dans l'étude de la nature humaine et par conséquent dans l'observation , et qui s'adresse ensuite à l'induction et au raisonnement, pour tirer de l'observation tontes les conséquences qu'elle renferme.
Page 341 - Dieu soit lui-même et l'agent et le patient de tous les crimes et de toutes les misères de l'homme. Que les hommes se haïssent les uns les autres; qu'ils s'entr'assassinent au coin d'un bois; qu'ils s'assemblent en corps...
Page 369 - ... nous avons naturellement quelque égard au témoignage humain en matière de faits, et même à l'autorité humaine en matière d'opinion; 11° beaucoup d'événements qui dépendent de la volonté libre de nos semblables ne laissent pas de pouvoir être prévus avec une probabilité plus ou moins grande ; 12° dans l'ordre de la nature , ce qui arrivera ressemblera probablement à ce qui est arrivé dans des circonstances semblables.
Page 418 - L'éclectique , dit-il , est un philosophe qui , foulant aux pieds le préjugé , la tradition , l'ancienneté, le consentement universel , l'autorité , en un mot tout ce qui subjugue la foule des esprits , ose penser de lui-même , remonter aux principes généraux les plus clairs , les examiner, les discuter, n'admettre rien que sur le témoignage de son expérience et de sa raison...

Bibliographic information