La Farce de Maistre Pierre Pathelin precedee d'un recueil de monuments de l'ancienne langue francaise depuis son origine jusqu'a l'an 1500, avec une introd. par Louis Napoleon Geoffroy-Chateau

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xv - Pro Deo amur et pro Christian poblo et nostro commun « salvament, d'ist di in avant, in quant Deus savir et podir « me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo et in...
Page lxxvi - Et j'avais toujours un extrême désir d'apprendre à distinguer le vrai d'avec le faux, pour voir clair en mes actions et marcher avec assurance en cette vie.
Page xv - Karlus meos sendra de suo part non lo stanit, si io returnar non l'int pois, ne io ne neuls cui eo returnar int pois, in nulla aiudha contra Lodhuwig nun li in er.
Page 7 - ... je disoye a mon propos comment j'avoye baillé six aulnes — doy je dire, mes brebis — je vous en prie, sire, pardonnez moy — ce gentil maistre...
Page lxxvii - D'un gris vert? d'un drap de Brucelle? Ou d'autre? Il me le faut savoir.
Page xv - Karlo, et in aiudha et in cadhuna cosa, si cum om per dreit son fradra salvar dift, in o quid il mi altresi fazet, et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai, qui meon vol cist meon fradre Karle in damno sit.
Page 12 - Path, m'aist dieu, puis qu'il est foui, ouy. pour quoy ne fera? Drapp. he dea, sire, au moins laissez moy avant dire et faire mes conclusions. ce ne sont pas abusions que je vous dy ne mocqueries.
Page 4 - Comme le meschant homme forge De loing, pour fournir son libelle ! Il veut dire, il est bien rebelle, Que son bergier avoit vendu La laine, je l'ay entendu, Dont fut faict le drap de ma robe. Comme il dict qu'il le desrobe, Et qu'il luy a emblé la laine De ses brebis.
Page lxxvii - Les derniers peuvent, si je ne me trompe, aussi bien que les premiers, passer pour des souverains. Les mêmes degrés se rencontrent entre les génies qu'entre les conditions ; et le pouvoir des rois sur leurs sujets n'est, ce me semble, qu'une image du pouvoir des esprits sur les esprits qui leur sont inférieurs, sur lesquels ils exercent le droit de persuader, ce qui est parmi eux ce que ' le droit de commander est dans le gouvernement politique.
Page 3 - Drapp. vecy doncques que luy demande, monseigneur, il est vérité que pour dieu et en charité je l'ay nourry en son enfance. et...

Bibliographic information