Les secondes lectures enfantines: historiettes morales; leçons de choses, notions élémentaires de grammaire, d'arithmétique, etc., petites poésies. Partie de l'élève

Front Cover
A. Colin et Cie., 1881 - French language - 143 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 24 - TRAVAILLEZ, prenez de la peine ; C'est le fonds qui manque le moins. Un riche laboureur, sentant sa mort prochaine, Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins. Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage Que nous ont laissé nos parents : Un trésor est caché dedans. Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout. Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'oût :4 Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place Où la main ne passe et...
Page 51 - Donnez! afin que Dieu, qui dote les familles, Donne à vos fils la force, et la grâce à vos filles; Afin que votre vigne ait toujours un doux fruit; Afin qu'un blé plus mûr fasse plier vos granges; Afin d'être meilleurs; afin de voir les anges Passer dans vos rêves la nuit! Donnez! il vient un jour où la terre nous laisse. Vos aumônes là-haut vous font une richesse. Donnez! afin qu'on dise: «II a pitié de nous!
Page 51 - Afin que l'indigent que glacent les tempêtes, Que le pauvre qui souffre à côté de vos fêtes, Au seuil de vos palais fixe un œil moins jaloux. Donnez! pour être aimés du Dieu qui se fit homme, Pour que le méchant même en s'inclinant vous nomme, Pour que votre foyer soit calme et fraternel; Donnez! afin qu'un jour à votre heure dernière, Contre tous vos péchés vous ayez la prière D'un mendiant puissant au ciel!
Page 51 - I que son joug est aimable ! Heureux qui dès l'enfance en connaît la douceur ! Jeune peuple , courez à ce maître adorable : Les biens les plus charmants n'ont rien de comparable Aux torrents de plaisirs qu'il répand dans un cœur. Que le Seigneur est bon ! que son joug est aimable ! Heureux qui dès l'enfance en connaît la douceur ! UNE AUTRE.
Page 9 - Oh ! ne quittez jamais, c'est moi qui vous le dis, Le devant de la porte où l'on jouait jadis...
Page 9 - Oh! ne quittez jamais, c'est moi qui vous le dis, Le devant de la porte où l'on jouait jadis, L'église où, tout enfant, et d'une voix légère, Vous chantiez à la messe auprès de votre mère; Et la petite école où, traînant chaque pas, Vous alliez le matin, oh! ne la quittez pas!
Page 24 - Creusez, fouillez, bêchez; ne laissez nulle place Où la main ne passe et repasse. Le père mort, les fils vous retournent le champ, Deçà, delà, partout; si bien qu'au bout de l'an II en rapporta davantage, D'argent, point de caché. Mais le père fut sage De leur montrer, avant sa mort, FABLE X.
Page 63 - Ah ! quelle rumeur sur la place ! « A l'aide, à l'aide, Limousins! « Du foin, de la paille! oh! de grâce, « Des matelas et des coussins! « Si l'un à cette pierre blanche « Peut s'accrocher, ils sont sauvés.... « Ah! tous deux font craquer la planche! « Ils vont tomber sur les pavés.
Page 86 - Soixante-neuf. 70 Soixante-dix. 71 Soixante et onze.* 72 Soixante-douze. 73 Soixante-treize. 74 Soixante-quatorze. 75 Soixante-quinze. 76 Soixante-seize. 77 Soixante-dix-sept. 78 Soixante-dix-huit. 79 Soixante-dix-neuf. 80 Quatre-vingts. 81 Quatre-vingt-un. 82 Quatre-vingt-deux. 83 Quatre-vingt-trois.
Page 38 - Le sujet est l'objet de l'affirmation marquée par le verbe ; c'est le mot qui représente la personne ou la chose qui fait l'action du verbe, ou qui est dans l'état exprimé par le verbe. Il répond à la question qui est-ce qui?

Bibliographic information