Page images
PDF
EPUB

GÉNÉRAL-CONSUL,

En employant la force de votre tête et de votre bras à préparer le règne de la raison et de la justice, en joignant constamment la vraie et solide gloire du philosophe et de l'homme d'État, à la célébrité du héros, en montrant aux savans les plus distingués la prédilection la plus flatteuse , vous êtes devenu l'objet de la reconnoissance, ainsi que des éloges de tous les hommes pensans, et le désir de mériter votre estime en a multiplié le nombre; car tel est l'heureux privilége et l'ascendant des génies supérieurs et des grandes ames; comme ces grands corps (premiers élémens du système du monde), ils exercent au loin leur influence sur le tourbillon général des esprits et des cæurs , et la noble émulation qu'ils inspirent, mère du courage, des vertus et des talens , est peut-être un de leurs plus grands bienfaits.

Dans un moment, GÉNÉRAL-Consul, votre nom, votre génie remplissoient l'Europe, vos succès sans nombre électrisoient tous les cæurs français, je n'ai pu rester insensible à tant de gloire ; et sur-tout aux preuves multipliées de votre amour pour les sciences ; dans le dessein de remonter jusqu'aux premiers élémens de la raison et de la vérité, ces deux bases éternelles de tout ce qu'il y a de bon et de beau chez les hommes, j'ai consacré tous mes loisirs à la composition d'un ouvrage qui , par l'importance de son objet , bien plus sans doute que par le succès de l'exécution, filt digne de vous être offert , ainsi qu'à l'Institut national, fier de compter parmi ses membres le premier magistrat et le bienfaiteur de la république.

Je sens combien je suis loin d'avoir rempli complètement une tâche si supérieure aux forces d'un seul homme; je sens mieux encore combien les efforts de l'homme assez heureux pour en venir à bout, demeureroient stériles sans le secours de ces esprits sublimes , qui , maîtres de l'opinion publique, savent (par une habile direction des forces matérielles et morales d'un État, et par lheureux accord de la puissance , de la probité et des lumières), fonder d'une main hardie un gouvernement solide et durable, parce qu'il est basé sur laraison et l'équité,autant que sur l'attachement des citoyens à de justes lois. C'est donc à vous,

GÉNÉRAL-CONSUL, qu'il appartient de réaliser les conceptions de la philosophie et les espérances des philosophes, en donnant à notre pa, trie tout le bonheur et l'éclat qui sont les fruits naturels du génie, d'une sage constitution et d'un bon gouvernement. Qu'il est doux pour un grand cæur d'avoir à remplir le rôle auguste que vous devez au suffrage unanime des Français , et com

و

bien je suis heureux moi-même, en offrant au savant, à l'homme d'État, ami et protecteur des sciences, un ouvrage destiné à les propager , de pouvoir lui faire agréer ce gage de mon admiration et de mon profond respect pour le héros qui a sauvé mon pays, dont le courage l'a su défendre, et dont la sagesse vient de le pacifier.

En parlant ainsi , GÉNÉR AL-CONSUL, je ne suis que l'organe de l'opinion publique et l'interprète d'un sentiment national; je sais que la vérité seule a le droit de vous louer, et si la France possédoit un plus grand homme ou un meilleur citoyen, c'est à lui

c'est à lui que je dédierois mon ouvrage : j'ose donc espérer que vous ne refuserez point l'hommage d'un homme qui ne vous connoît que par votre génie et vos vertus.

Vivez long-tems, GÉNÉRAL-CONSUL, pour votre gloire et pour le bonheur des Français.

P. F. LANCELIN.

PRÉFACE.

« PreviousContinue »